C'est en parcourant les registres du CICR, plutôt que les fiches nominatives, que mon attention a été attirée par une courte liste de civiles britanniques détenues en 1918, 14 femmes et enfants de même provenance. Un premier coup d'oeil révèle des enfants de 4 à 13 ans, dont certains semblent être seuls, si l'on en juge par leur nom. Une liste voisine énumère 27 noms d'hommes et de garçons, capturés (fait prisonniers) au même lieu, mais dont peu de noms coïncident avec ceux des femmes et enfants.

 Le camp de détention est celui de Tuchel/Tuchola, ville actuellement polonaise, située 50km au nord de Bydgoszcz ; édifié en 1914 au sud est de la ville par les allemands dans ce qui était alors la Prusse occidentale (Westpreußen) ; l'emplacement est actuellement occupé par un ensemble de résidences :

campT1
voir sur le site de Dawid Kobiałka


 Tristement connu pour la détention de prisonniers de guerre Russes et Roumains dans des conditions abominables, des soldats alliés de diverses nations y ont été détenus : c'est par exemple l'un des camps où a été détenu l'un des premiers prisonniers de guerre américain, le sergent Edgar Halyburton.
Fait prisonnier lors du raid allemand du 3 novembre 1917, il passe 7 mois dans le camp de Tuchel avec 17 autres prisonniers américains avant d’être transféré à Rastadt dans le Bade-Wurtemberg.

 Le camp est réutilisé par les Polonais pendant la guerre entre la Pologne et l'Union Soviétique (1919-1921), ce seront près de 8000 Russes qui y seront détenus jusqu'à son démantèlement en 1923, sans trace visible sur les cartes (voir ci-dessous). Il ne reste plus qu'une partie du cimetière essentiellement composé de fosses communes creusées dès 1914 pour probablement plus de 4500 décès (certains rédacteurs russes vont jusqu'à 20.000 !)
Bien que l'emplacement de ce cimetière apparaisse sur les cartes des années 1930,

Cmentarz roojsk


une cimenterie a été construite dans les années 70 sur une grande partie de son emplacement :

Cmentarz
voir d'autres photos
Cmentarz jeńców wojennych z wojny polsko-bolszewickiej 1920 - 1921

Que venaient donc y faire des civils britanniques ?

 Les maigres informations contenues dans les pages du registre (et reprises quasi à l'identique par les fiches individuelles établies le 30/04/1918) indiquent qu'ils viennent tous de l'ile d'Åland (notée Aaland/Uland-Insel). Actuellement province autonome de Finlande : préalablement suédoise, elle avait été cédée aux Russes avec la Finlande en 1809, jusqu'à ce que le pays reprenne son indépendance en 1917 ; à la suite de troubles, l'intervention allemande commence avec l'occupation des îles Åland au début du mois de mars 1918, c'est alors que les civils alliés y sont arrêtés par les allemands (14/03/1918).

 Les 14 femmes et enfants ont tous comme provenance précédente Saint-Pétersbourg où il est plausible qu'ils se soient réfugiés dans un premier temps pour cause de révolution bolchevique, dans l'espoir d'être rapatriés par l'escadre de la Royal Navy en Baltique ; les îles d'Åland ont ensuite été une étape pour tenter de gagner Stockholm en Suède, neutre.

parcoursb

Les 27 hommes et garçons sont déclarés venir de Danzig (Gdansk) port sur la Baltique quelques 100km au Nord de Tuchel/Tuchola, qui avait dû être leur premier lieu d'internement après capture dans les îles.

 Ces citoyens britanniques qui sont, pour les plus anciens, nés au Royaume-Uni, faisaient probablement des affaires en Russie tsariste. Tous ou presque font référence à un parent proche en Grande-Bretagne et le registre indique une ou 2 fois pour chacun la mention "Petersburg". Seuls les enfants sont parfois nés en Russie, Manchourie ou Suède.

 

Les femmes (et les enfants)
CIV 8470&8471

 Tous portent la mention : Date et lieu de capture : Ile d'Åland le 14 mars 1918, séjour précédent : Petersburg.

0138

 Le prénom du père n'est normalement reporté que pour les Russes (nur bei Russen Vorname des Vaters), mais il semble qu'il soit ajouté pour quasiment tous : je le fais figurer entre parenthèses ; si commun, il permet de reconstituer les fratries. Viennent ensuite la date et le lieu de naissance, permettant de connaitre l'age à la date de la détention, ainsi que les nom et adresse d'une personne proche.
Il y a enfin pour chacun une mention supplémentaire faisant référence à une ville de Russie, parfois contradictoire comme Petersburg (pour St. Petersbourg/Petrograd/Sankt-Petersburg) et Kurgan Sibirien.
Une fiche individuelle de recherche supplémentaire donne alors une adresse de contact différente.

L'écriture originale des noms propres, de personne ou de lieu, est parfois approximative : j'ai ajouté un lien (à survoler) vers ce qui devrait être l'orthographe correcte.

Je les ai regroupées par nom, sans preuve formelle d'un lien familial.

  • BUTCHER


    • C_G1_F_13_01_0021_0631_0May Tregenza (Henry Butcher), née le 12/09/1904, Bellvedere Kent.
      (Fille, 13 ans 1/2)
      contact : Mrs Rogers The Terrace Pensanze.
      mention : Kurgan Sibirien

    • C_G1_F_13_01_0021_0632_0(Mrs) May (James), née le 24/03/1878, St Erth Cornwall.
      (Femme, 40 ans)
      contact : Mrs Ragors (sic) The Terrace Pensanze.
      mention : Kurgan Sibirien
       
  • CAMPELL (CAMPBELL)
    • C_G1_F_13_01_0022_0514_0Sara (Edward), née le 29/09/1893 à Newry Irrland.
      (Femme, 24 ans 1/2)
      contact : Edward Campell Lurgancoohone Newry Jreland
      mention : Petersburg

  • CROW
     
  • DRUMON-EPSWORTH (DRUMMOND)
    • C_G1_F_13_01_0055_1178_0James (Charles) né le 12/07/1910 à Petersbug.
      (Garçon, 7 ans 1/2)
      contact : nicht bekannt
      mention : Petersburg

  • FABER
    • C_G1_F_13_01_0062_0365_0Floren Beatrice (George Louis Feber), née le 07/03/1876, Wien (Autriche)
      (Femme, 42 ans)
      contact : Mrs Olivier Dawis, 37 Clarence Parade, Southsea
      mention : Petersburg

  • HAWKINS IBBETSON
    • C_G1_F_13_01_0079_1206_0Mary (), née le 24/11/1892 à Varsovie (PL)
      (Femme, 25 ans 1/2)
      contact : nicht bekannt (inconnu)
      mention : Petersburg

  • SEVIER
    • C_G1_F_13_01_0148_0102_0 Olga Charlotte May (Roberts) née le 05/03/1896, Petersburg
      (Femme, 22 ans)
      contact : Holmes Barnat Castle Durham
      mention :Petersburg

    • C_G1_F_13_01_0148_0101_0Alice Julia (Roberts Niemen), née le 26/07/1890, Petersburg
      (Femme, 27 ans 1/2)
      contact : Holmes Barnat Castle Durham
      mention :Petersburg

  • TAYLOR


     

Les hommes (de 14 à 60 ans)
CIV 8467 à 8469

 Tous portent la mention : Date et lieu de capture : Ile d'Åland, date inconnue (seuls les deux derniers de la liste, Perkinson et Havery) ont droit à une date : 16.3.1918 ; séjour précédent : Danzig.

0137

 Viennent ensuite la date et le lieu de naissance, permettant de connaître l'âge à la date de la détention, ainsi que les nom et adresse d'une personne proche.
Il y a enfin pour tous une mention supplémentaire faisant référence à une ville de Russie, Petersburg (pour St. Petersbourg/Petrograd/Sankt-Petersburg)
Pour 2 d'entre eux, une fiche individuelle de recherche vient s'ajouter à la fiche qui reprend les données du registre. (voir celle d'Ebsworth FG, qui complète son itinéraire, sans preuve que les autres l'aient suivi)

 L'écriture originale des noms propres, de personne ou de lieu, est parfois approximative : j'ai ajouté un lien (actif, dont le survol  donne la destination correcte lorsque je l'ai trouvée, certaines rues ayant probablement disparu) vers ce qui devrait être l'orthographe correcte.

Je les cite dans l'ordre alphabétique, sans preuve formelle d'un lien familial pour ceux qui ont le même patronyme (Ebsworth et Sevier).

 

  • CARR
    • Alfred C., né le 27/12/1869 à Petersburg, (Russie).
      (48 ans).
      contact : Carr, Broomilknow Lasswade Scotland

      • Une fiche supplémentaire de recherche d'un "Civil anglais de Finlande signalé à Danzig" donne le résultat (en date du 14.6.18) d'une enquête télégraphique à Berlin (par ?) le "Service civil du Dr Ferrière" : "interné au camp de Ruhleben depuis le 21.IV.18".
        Aucun autre document ne confirme sa présence dans ce camp.
  • EBSWORTH
    • Charles D., né le 12/11/1869 à Edinburg, (UK).
      (48 ans).
      contact : Ebsworth, 37 George St. Edinburg

    • Frederick G, né le 11/01/1878 à Petrograd, (Russie).
      (40 ans).
      contact : Absworth, 60 Constitution St. Leith

      • Il existe une fiche supplémentaire de recherche à son nom :
        "Employé chez M.M. Miller et C° à Petrograd, fait prisonnier aux iles Aaland en cours de route de petrograd à Stockholm.
        Arrêté le 13 ou le 14 mars ; transféré à Danzig avec 14 autres prisonniers anglais."
        Enquête à Berlin. Réponse de Berlin. Transféré à Ruhleben (illisible) 28/6.18.
        Prière de répondre à : Mrs J. Agnès Ebsworth, Sunny meadows, 10 North Road, Cardiff, South Wales, England.

      • C'est le seul dont j'ai trouvé la généalogie, fils de George Clement et de STEPHENS Jessie Agnes, marié en 1907 à CARRINGTON Alice Ida. Décédé à Merano, Bolzano, Italie le 28/05/1923.

  • GRIMSHAW
    • David St., né le 22/12/1866 à Leeds, (UK).
      (51 ans).
      contact : Oban Villas Wetherby

      • Dans le registre n°2 commencé au camp de Ruhleben par Neville Stanley Wilkinson vers 1916 et consacré au casernement n°5,  David Henry Grimshaw est enregistré comme étant né le 22 décembre 1866 à Leeds et avoir été ingénieur de fonderie avant son internement ; son adresse était c/o Mrs Bailey, Oban Villas, Wetherby, Yorkshire. Il a été noté que Grimshaw, arrivé de Tuchel le 21 avril 1918, résidait dans le baraquement 27 ; le 13 mai il avait déménagé pour le "tea house". Source : The Ruhleben Story
  • HARTLEY
    • William S., né le 23/03/1873 à Skipton, (UK).
      (45 ans).
      contact : Hartley, 33 L(i/u)nafield St. Accrington Engl.

      • Dans le registre n°2 du camp de Ruhleben, commencé par Neville Stanley Wilkinson vers 1916 et consacré au casernement n°5, William Spires Hartley est enregistré comme étant né le 23 mars 1872 à Skipton, Yorkshire, titulaire d'un brevet avant son internement, domicilié au 32, rue Limefield, à Accrington, dans le Lancashire. Il a été noté que Hartley, arrivé de Tuchel le 21 avril 1918, résidait dans le baraquement 23. Source : The Ruhleben Story
  • HAYES
    • Frank W., né le 15/08/1887 à London, (UK).
      (30 ans).
      contact : Hayes, 29 St Johns Park Mansions Pemberton Gds.

      • Je n'ai pas trouvé de fiche individuelle reprenant les information du registre, mais il existe une fiche de recherche à son nom : "Civil anglais de Finlande signalé à Danzig" qui donne le résultat (en date du 14.6.18) d'une enquête télégraphique à Berlin (par ?) le "Service civil du Dr Ferrière" : "interné au camp de Ruhleben depuis le 21.IV.18".
        Aucun autre document ne confirme sa présence dans ce camp.
  • TRAVIS
    • Edward, né le 02/03/1871 à Oldham, (UK).
      (47 ans).
      contact : Travis, 75 Dickham Road Blackpool England

      • Dans le registre n°2 du camp de Ruhleben commencé par Neville Stanley Wilkinson vers 1916 et consacré au casernement n°5,  Edward Travis est enregistré comme étant né le 2 mars 1871 et avoir travaillé dans une filature avant son internement ; domicilié au 75 Dickson Road, Blackpool. Il a été noté que Wilkinson, arrivé de Tuchel le 24 avril 1918, résidait dans le baraquement 23. Source : The Ruhleben Story

 

 Hors CICR les renseignement sont rares, mais au moins pour certains hommes il apparaît que le transfert a été réalisé de Tuchel vers le camp de Ruhleben dans la banlieue ouest de Berlin, où étaient emprisonnés de nombreux civils anglais, et ce depuis Août 1914 pour ceux qui se trouvaient sur le territoire allemand lors de la déclaration de guerre.
Le camp de Ruhleben se situait entre la rivière Sprée et la voie ferrée menant à Berlin, l'emplacement est maintenant occupé par une zone industrielle.

Ruhleben now    Ruhleben then

 Pour des raisons d'abord humanitaires, puis de plus en plus fréquemment au fur et à mesure que la fin de la guerre se faisait plus certaine, des évacuations ont eu lieu vers la Hollande, neutre, où les ressortissants des nations belligérantes restaient plus hébergés que détenus. Sauf pour Ibber(t)son et Ebsworth, il n'y a aucune preuve formelle d'évacuation des détenus ci-dessus, ni même de transfert de tous ceux de Tuchel vers Ruhleben. Et encore moins d'indice pour les femmes et enfants.

parcours2b