Né le 21 mars 1896 à Vieux-Condé (Nord) de Albert et JEGAT Marie Rose, Albert Jean-Baptiste SAUVAGE apparaît dans la rubrique officielle du Journal Officiel du 13 mars 1923 :
Attribution de la Médaille de la Reconnaissance Française de 1ère classe (vermeil) :

Feu M. Sauvage (Albert Jean-Baptiste), à Condé-sur-Escaut (Nord) : a été tué par des soldats allemands après avoir fait preuve du plus pur patriotisme et du plus grand courage.

La citation n'est pas très détaillée, aussi faut-il aller rechercher son dossier d'attribution de la Légion d'honneur pour trouver la date de l'action et les circonstances :
Décret du 25 mars 1924, a été nommé chevalier de la Légion d'honneur (JO du 06/04/1924)

"A l'arrivée des Allemands à Condé, le 24 Août 1914, le jeune SAUVAGE Albert, âgé alors de 18 ans, s'est armé d'un fusil de guerre et a tiré sur les Allemands, leur tuant plus de 10 hommes ainsi que le sous-officier allemand qui s'était saisi de sa personne et qui voulait le désarmer.
Poursuivi par un cavalier allemand, il fut tué à coups de lance à la sortie de Condé, près de la gare, sur le territoire de Fresnes.

Avis favorable.
Lille le 29 décembre 1923.
Le préfet du Nord."

   L'acte de décès établi à Fresnes-sur-Escaut confirme la date et précise le lieu : "Les bateaux flamands" ; l'endroit a été largement modifié par la construction du canal à grand gabarit.
LBFtExtrait du cadastre napoléonien visible aux archives du département. Cliquer pour l'emplacement actuel du fort Franquet

En confirmation, l'acte de décès précédent est celui du sous-officier allemand :

sousoff

Seul le nom "SAUVAGE" figure sur le monument aux morts de Condé-sur-l'Escaut.

     Si les faits sont avérés tels que décrits dans le dossier de la Légion d'honneur, au delà du plus pur patriotisme et du plus grand courage, il y a l'important risque de représailles encourues par la population quand un civil - qualifié de franc-tireur - tue des Allemands. Je n'ai pas (encore ?) d'information à ce sujet.