« 
Page précédente De FERRAND à GRICH
De LEGRAND à MESLIN Page suivante  »

 

Tombe n° 249 :

Source: Externe
GROFFOS Jules
Soldat au 102e B.C.P.
Mort pour la France le 14-4-1918

GROFFOS Jules Joseph César dit "Beliad" né le 5/07/1885 à Poisoux (Jura) de Joseph et PAUGET Mélanie. Matricule 621 classe 1905, il effectue son service de 1906-1908 au 3e BCP et une période en 1911. Rappelé au 5e BCP le 3/08/1914, il est blessé à la cuisse gauche par un éclat d'obus le 23/07/1916 au nord d'Estrées (Somme) puis le 30/04/1917 une nouvelle plaie en séton au bras gauche au chemin des dames. Le 18/09/1917 il reçoit la citation suivante accompagnée de la croix de guerre :
"Bon chasseur ayant toujours accompli son devoir. A été blessé deux fois"
Passé au 102e Bataillon de Chasseurs à Pied, 3e compagnie, le 20/11/1917, il est porté disparu le 28/06/1918 à Hangest-en-Santerre (Somme) et présumé prisonnier.
L'historique du Bataillon donne un aperçu de la situation :

histo

Il passe pour être au camp de Limburg, en réalité il a été blessé par éclat d'obus aux deux jambes, et est soigné à l'ambulance 122 du lazaret des prisonniers de guerre à Valenciennes où il décède le 14/04/1918. Il n'y a pas d'acte transcrit en mairie, depuis 1917 l'occupant (en l'occurence la 6e Armée) ne transmet plus les informations sur les décès survenu dans ses hôpitaux

Il y a 5 fiches à son nom aux archives du CICR, dont une fiche de recherche :

FicheR

C'est donc le 31/10/1918 au plus tôt que la famille sera prévenue du décès, dont le lieu de décès reste inconnu du camp de Limburg dont il aurait dû dépendre. Il y a 3 références dans les registres :

dc10879

dc12584

Pr80865

Son nom figure au monument aux morts de Poisoux.


Tombe n° 216 :

Source: Externe
HAMIDI Mohamed
Soldat 6e Tirailleurs
Mort pour la France le 21-02-1919

Voir ICI


Tombe n° 252 :

Source: Externe
HERBAUX Victor
Prisonnier civil
Mort pour la France le 16-10-1917

HERBAUX Victor n'est pas qu'un simple prisonnier civil, il a été fusillé le 16/10/1917. Son cas est évoqué ICI. Malgré ma demande auprès du Pôle des Sépultures la plaque - qui ne porte pas les circonstance du décès - ne peut être rectifiée.


Tombe n° 232 :

Source: Externe
HOCHU Louis
Solat 84e R.I.
Mort pour la France le 5-10-1914

HOCHU Louis fils de Valentine Léonie HOCHU, né le 02/08/1891, 40 rue Bichat à Paris (Xe). Matricule 1755 classe 1901 au recrutement de Béthune, affecté le 8/10/1912 au 84e RI. La mobilisation d'Août 1914 prolonge son service "pour la durée de la guerre". Blessé à la jambe et capturé, il décède à l'hopital auxiliaire n°2, Collège de jeunes filles 8 boulevard Pater, le 5/10/1914 à 6 heures du matin (et non le 4 comme reporté sur sa fiche MdH et son État des Services).
Il n'y a pas d'indication sur sa capture ou sa disparition, son état des services étant très succinct. Depuis le 18 septembre le régiment se trouvait en repos après les violents combats de Brimont et Bétheny au Nord de Reims, région probable de sa blessure.

Betheny
Carte du 16/09/1914, JMO 3e Génie

Il y a deux fiches à son nom dans les archives du CICR, l'une renvoyant à la Gazette des Ardennes du 29 avril 1917, l'autre à l'un des registres :

Pr5916

 Son nom figure au monument aux morts de Laventie :

MaM Laventie 2


Tombe n° 219 :

Source: Externe
HUCHET François
Soldat 26e R.I.T.
Mort pour la France le 24-8-1914

HUCHET François Louis né le 12/04/1876 à St Baudelle (Mayenne) de François et DEROUET Marie. Matricule 1223 Classe 1896 il effectue un service de 3 ans (1897-1900) au 103e RI, suivi de 2 périodes  au 130e RI en 1903 et 1910, puis au 26e RIT en 1912. C'est dans ce dernier régiment qu'il sera rappelé à la mobilisation générale. Arrivé le 4/8/1914, parti aux armées le 13, il sera tué à Crespin le 24/8/1914 à 10h du matin selon l'acte de décès, alors que le régiment tente -avec d'autres forces en nombre très insuffisant- de contenir la première armée allemande qui vient d'envahir la Belgique malgré sa neutralité. Voir le cas de PREVERT sur ce blog. Il avait épousé Marie Faucouin en 1905.

Il y a deux fiches à son nom au CICR, faisant état de recherches qui n'ont rien donné ; c'est en juin 1916 que paraitra dans la Gazette des Ardennes N°206 une liste des soldats inhumés "derrière le front allemand".

L'acte de décès en mairie de Crespin, en zone occupée jusque novembre 1918, n'étant pas accessible, la famille obtiendra un jugement le 8 mars 1918.

Son nom figure au monument aux morts de St Mars-sur-Colmont :

MaM StMars s C

Une demande a été formulée auprès du site mémoire des Hommes pour la rectification de sa date de naissance (12 avril et non 12 août)


Tombe n° 273 :

Source: Externe
KRUG Emile
Mort pour la France en 1918

KRUG Emile. Avec une hypothétique année de décès, impossible à contrôler, il n'a pas été possible de trouver un seul renseignement complémentaire sur ce qui reste un inconnu. Un seul -mince- espoir retrouver le nom oublié parmi les quelques 70.000 pages des registres de décès du CICR ; à moins qu'un descendant se manifeste...


Tombe n° 255 :

Source: Externe
LABAYSSE I.
Mort pour la France en 1914-1918

LABAYSSE Jean Marie Baptiste né le 13 février 1878 à Montesquiou (Gers) de Jean Baptiste et LACAZE Louise. Matricule 1342 classe 1898 à Mirande. Il effectue un service de deux ans (1900-1902) au 126e RI, puis deux périodes au 88e RI en 1915 et 1909, puis au 125e RIT en mai 1914. Rappelé en août, il passe au 307e RI 6e Bataillon 22e compagnie en juillet 1917.

Il est porté disparu au combat du 25/03/1918 à Libermont (Oise). Le Journal de Marches et Opérations du régiment décrit la journée en détail, elle se solde par le décompte nominatif de 26 tués, 132 blessés et 280 disparus dont Jean LABAYSSE. Voir également l'Historique du régiment. En tant que prisonnier il aurait du rejoindre le camp de Soltau comme en témoignent les registres du CICR relatifs aux captures faites à Libermont.

p86486

L'acte de décès n'ayant pas été transmis en mairie de Valenciennes, un jugement sera rendu en 1922.

Son nom figure au monument aux morts de Montesquiou :

MaM Montesquiou

Une demande de rectification de la date de naissance (1878 et non 98) a été déposée auprès du site Mémoire des Hommes, de même que le régiment (307e RI et non 107e).

Une demande va être déposée auprès du Pôle des sépultures, ainsi que du site Sépultures de Guerre pour que le prénom, le régiment et la date de décès soient correctement inscrits.


Tombe n° 225 :

Source: Externe
L'ALANDE Joseph
Soldat 26e R.I.T.
Mort pour la France le 24/08/1918

LALANDE Joseph Henri né le 21/01/1876 à St-Pierre-des-Landes (Mayenne) de Michel Pierre et COQUEMONT Marie. Matricule 77 classe 1896 au recrutement de Mayenne. Il effectue un service de 3 ans au 129e RI, suivi de période au 130e RI en 1903 et 1906, puis au 36e RI en 1912.
Rappelé à l'activité à la mobilisation, il rejoint le 26e RIT le 12/8/1914. Il est tué à Crespin (Nord) le 24/08/1914 (et non 1918) alors que le régiment tente -avec d'autres forces en nombre très insuffisant- de contenir la première armée allemande qui vient d'envahir la Belgique malgré sa neutralité. Voir le cas de PREVERT sur ce blog.
Un acte de décès à son nom écrit LALANDRE a été rédigé à Crespin, mais ne sera disponible en zone libre qu'après l'armistice. De ce fait un jugement, rendu en avril 1917 sera transcrit à La Baconnière (Mayenne) le 19/04/1917 ; il s'appuie sur le PV de décès dressé par le lieutenant officier d'état-civil, d'un certificat de non captivité (ce qui supposerait qu'un état -sans erreur- des prisonniers puisse exister !), et sur une note du Corps attestant l'absence de nouvelles.

Il existe dans les archives du CICR une fiche au nom de Lalandre, faisant référence à la liste publiée dans la Gazette des Ardennes N°206 du 11/06/1916.

Son nom figure au monument aux morts et sur la plaque de l'église paroissiale de La Baconnière.

Une demande de rectification va être déposée conjointement sur le site Sépultures de Guerre et le Pôle des Sépultures pour rectification du nom et de la date de décès.


Tombe n° 280 :

Source: Externe
LECHANTRE Alfred
Soldat 2e R.I.T.
Mort pour la France le 1-10-1914

LECHANTRE Alfred Henri Jean Baptiste né le 17 mai 1873 à Rosult (Nord) de Casimir et ALLARD Marie. Matricule 827 classe 1893 au recrutement de Lille, il effectue un service de 3 ans au 9e bataillon de chasseurs à pied puis 2 périodes au 16e BCP en 1900 et 1903 et une au 2e RIT en 1908.
Rappelé à l'activité en août 1914, arrivé au 2e RIT le 14/08 il décède le 1/10/1914 à 6 heures du matin à l'hopital auxiliaire n°2, Collège de Jeunes Filles, 8 Boulevard Pater. Son acte de décès à Valenciennes le domicilie 95 rue Gantois à Lille (Nord), il était marié à Clara HOLMAR.

Le 2°RIT est affecté en totalité à la défense de la place forte de Maubeuge qui, assiégée dès le 27 Août 1914, capitule le 8 septembre.
Le JMO du régiment est inexistant comme l'indique l'Historique du Régiment :
"Les Journaux de Marche et Opérations ayant été brûlés pour ne pas tomber entre les mains de l'ennemi, le détail des opérations a été constitué par les rapports des chefs de bataillon."

L'historique fait le décompte nominatif des pertes (sans qu'on puisse affirmer que liste soit exhaustive) :

  • Disparus à Maubeuge : 11
  • Décédés à Maubeuge : 25
  • Décédés en Captivité : 130

 Maubeuge%20-%20Map%20016
Lire en détail Le siège de Maubeuge sur le site du Chtimiste

45.000 hommes y sont faits prisonniers, seul un petit nombre parviendra à s'enfuir et rejoindre l'armée française (lire l'Odyssée du colonel Charlier sur ce blog).

Alfred LECHANTRE a certainement été blessé à Maubeuge, il n'en est fait mention nulle part, les registres du CICR précisent simplement sa tombe individuelle (Einzel Grab 20), probablement celle signalée sur ce plan, mais dont les mentions sont illisibles:

dc7088

Son nom sera signalé dans La Gazette des Ardennes 389 du 29/04/1917, qui ne paraissait qu'en territoire occupé. Copie de l'acte de décès sera adressé à Lille en 1919.

Il n'y a pas de noms inscrits sur le monument aux morts de Lille, place Rihour, mais on peut en retrouver la liste des 4367 noms aux archives municipales.

MaM Lille
inauguré le 11/11/1928


 

 

(... A suivre ...)

 

 

« 
Page précédente De FERRAND à GRICH
De LEGRAND à MESLIN Page suivante  »