La London Gazette publie dans 3 suppléments de 1919 (1er Août, 29 Août, 15 Septembre) les noms de 2725 volontaires (essentiellement Belges, Français, parfois avec confusion des nationalités, et quelques Britanniques) attachés à l'Armée Britannique en France, section I, section II et C.O.A. (qui connaît la signification de ces catégories ?)

Parmi ces noms figurent ceux de 26 citoyens Français décédés dont

Civilité Nom Initiales Localité Section
Monsieur Bar J. H. Wallers Section 1

 

BAR Jules Henri est né à Trith-St. Léger (Nord) le 17 septembre 1887

Habitant Wallers, Hameau d'Aremberg, marié, père d'un enfant, détenu dans la prison d'Avesnes-sur-Helpe, il est fusillé le 26 juin 1917 à Avesnelles.

Ne disposant pas de quoi écrire, il gravera ses derniers mots dans le mur de sa cellule : "Demain matin je serai fusillé sans peur et sans reproche. Vive la France."

Il est fait Chevalier de la Légion d'Honneur à titre posthume par décret du 25 Mars 1924, il est également titulaire de la Croix de Guerre et la British War Medal.

"Réformé, s'est mis à la disposition de l'Armée anglaise pour faire du contre-espionnage pendant la guerre. Descendu en aéroplane en arrière des lignes allemandes à 7 reprises. Le 26 Février 1917, à la suite d'un accident survenu à l'appareil en France occupée s'est fracturé la cuisse. Fait prisonnier par les allemands à St-Quentin, a été fusillé à Avesnelles le 26 Juin 1917."

 

  • Son État des Services donne davantage de détails sur son activité :
    Incorporé au 1er RI le 6 octobre 1908, il est réformé n°2 par la commission spéciale de Cambrai le 3/11/1909 pour bronchite spécifique.
    "Certificat de bonne conduite accordé".
        La déclaration de guerre et les besoins en hommes rendant moins draconiennes les conditions de réforme, il est classé service armé  par le conseil de révision du Pas-de-Calais le 26 novembre 1914. Appelé à l'activité il est affecté au 127e RI le 28 novembre 1914, mais est de nouveau réformé temporairement après 4 mois et demi de traitement par la commission de réforme de guéret le 30 juin 1915.
    Libéré le 2/07/1915 il se retire à Bruay-La-Bussière, à cette époque Bruay en Artois, Pas de Calais.

        Il est probable que la convocation devant une nouvelle commission de réforme de Saint-Pol le 7 mars 1917 ne l'atteint pas, (proximité du front ?) car il est appelé d'office apte au service armé (directive du 17 Août 1915) : le 30 août il est affecté au 43e RI.

    Son état des services mentionne ensuite :
    "A été employé en mission par le service de l'Intelligence britannique, aurait été arrêté et fusillé en Juillet 1917"

    Ses campagnes contre l'Allemagne sont décomptées du 28/11/1914 au 30/06/1915.

  •  Il est déclaré Mort pour la France comme militaire du 43° RI:

    MDH BarJ

  •  Son nom figure au livre d'or de la commune :

    BarJ


    mais n'est pas inscrit sur le monument aux morts.